Voyager avec un enfant en bas âge : quelles précautions? quelles destinations?

A partir de quand voyager vers des destinations lointaines avec un bébé ou un enfant en bas âge?
Comment choisir sa destination? Quelles précautions prendre?
Que prévoir pour un voyage en avion?
 

A partir de quel âge peut-on partir loin ?

 

Sachez que votre tout-petit peut voyager en avion dès l’âge de 3 semaines voire avant sur avis médical… mais qu’il a besoin de tranquillité et de calme. Partir à l’autre bout du monde ne lui laissera pas de souvenirs avant un certain âge et risque de vous apporter plus de stress et de fatigue qu’autre chose.

Pour les trajets en avion, quelques précautions : 

  • s’assurer que votre bébé n’a pas de maladie ORL (otite) avant le départ, s’il vient d’avoir ou a un rhume
  • le faire téter au décollage et à l’atterrissage : en déglutissant il supportera beaucoup mieux les changements d’altitude
  • le faire téter ou prévoir de l’eau pour l’hydrater régulièrement pendant le voyage, même s’il ne le demande pas
  • prévoir de quoi le couvrir : l’air conditionné est souvent très froid en cabine

Illustration : la piste d'atterrissage en terre de l'aéroport de Banlung, Ratanakiri, Cambodge

(c) G.RUBY /Ti-Bahou. Reproduction même partielle interdite.

  • privilégiez, si c’est possible, les vols de nuit
  • sachez qu’avant deux ans votre enfant ne bénéficiera pas d’une place individuelle, il voyagera sur vos genoux. Sur un vol long courrier vous pourrez éventuellement bénéficier d’une nacelle ou installer le cosy de bébé sur le siège à côté de vous s’il est libre. Dans tous les cas précisez dès la réservation auprès de la compagnie aérienne que vous voyagez avec un petit, ainsi que son âge.

 

 

Quelles destinations ?

 

Elle est à adapter à l’âge de votre enfant, la saison, votre expérience des voyages…


Là aussi, quelques principes :

  • Sachez qu’aucun traitement anti-paludéen ne peut être administré à un enfant de moins de trois ans (les zones à paludisme sont également à bannir pour les femmes enceintes). En outre, les produits répulsifs doivent être évités au moins jusqu’à l’âge de six mois. N’oubliez pas la moustiquaire !
  •  Concernant le décalage horaire, il est préférable de choisir des destinations à moins de 3 heures de décalage horaire… ou vous risquez de jongler pendant le séjour puis au retour avec un bébé décalé et grognon, surtout si votre séjour sur place dure moins de 15 jours. 
  • Privilégiez les destinations à climat tempéré, évitez les trop grosses chaleurs (un bébé en souffre beaucoup et se déshydrate très vite), les climats trop froids, tropicaux à forte humidité.

 

Et les pays tropicaux ?

 

D’une façon générale, les pays tropicaux sont à éviter avec un bébé, en raison de leur climat et des risques sanitaires : certaines maladies tropicales n’ont pas de traitement, d’autres peuvent être d’une très grande gravité pour bébé dont le système immunitaire n’est pas mature.

 
Le vaccin contre la typhoïde ne peut être administré qu’à partir de deux ans. (attention : de nombreux cas chez de jeunes enfants rentrant d’un séjour même de courte durée au Magrheb).

 

Pour les autres, si vous tenez absolument à voyager avec bébé dans un pays tropical, ne faites pas l’impasse sur le DTP-Polio, le BCG, l’hépatite A et B (fortement conseillé pour les voyageurs). Le vaccin contre la méningite cérébrospinale est conseillé pour les voyages en Amérique du sud ou dans la zone de l’Afrique allant de la Mauritanie à l’Ethiopie.

 

Le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire, pour entrer dans les pays qui l’exigent, à partir de l’âge de 1 an. Il peut cependant être administré dès l’âge de six mois (à ne faire que pour les pays dans lequel un risque est avéré).

 

 

 
Si vous souhaitez plus d’information sur le sujet, contactez le centre de vaccination de l’Institut Pasteur au 01 45 68 81 99.

 

 

 
Bien évidemment les précautions sanitaires d’usage dans les pays à risque sont à observer encore plus strictement avec un enfant, qui plus est en bas âge : attention à l’eau, à la déshydratation, à se protéger du soleil, des moustiques, attention aux fruits et légumes, jus de fruit, manger la viande et le poisson bien cuits, respecter une hygiène strictes des mains, privilégier les vêtements longs et légers en coton etc… Toutes précautions que vous retrouverez dans votre guide de voyage.
 

 

 

A ne pas oublier

 

Selon votre destination, même sans aller très loin, vous aurez peut être intérêt à prévoir ce qu’il faut pour changer voire nourrir bébé.

 

Prévoyez une trousse à pharmacie, plus ou moins fournie selon votre destination et les infrastructures sanitaires sur place. N’hésitez pas à demander conseil à votre pédiatre.

Vous pourrez trouver des informations sur ces sites : www.sante-voyages.com et www.cimed.org


N'oubliez pas le carnet de santé de votre enfant et, si vous voyagez dans un pays de l'Union Européenne ou en Suisse, votre carte européenne d'assurance maladie. En cas de problème de santé, cette carte, gratuite et valable 1 an, vous permettra de bénéficier de la prise en charge de vos soins sur votre lieu de séjour. Il vous suffit de la demander au moins quinze jours avant votre départ à l'accueil de votre caisse primaire d'assurance maladie, sur www.ameli.fr ou au 36 46.


Quel que soit votre moyen de transport prévoyez toujours ce qu’il faut + un repas et du change en plus en cas d’imprévu (retard d’avion ou de train, embouteillages, panne…)

 
 
 
En conclusion

 

Attendez un peu avant de (re)commencer à parcourir le monde, afin que tout le monde apprécie le voyage.
 
L’arrivée de bébé modifie certainement les habitudes, profitez-en pour voyager autrement ! L’Europe, l’Amérique du Nord voire l’Afrique du Nord sont des destinations tout à fait adaptées aux enfants en bas âge.
 
Vous aurez tout le temps, par la suite, de découvrir des destinations plus lointaines plus sereinement avec des enfants qui apprécieront et s’enrichiront réellement de ces découvertes.